Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
frafsqarhyazeubebgcazh-CNzh-TWhrcsdanlenettlfiglkadeelhtiwhihuisidgaitjakolvltmkmsmtnenofaplptrorusrskslesswsvthtrukurvicyyi

Manifestation à Berlin contre l'obligation vaccinale - 14/09/2019

Jean-Pierre Eudier, Président de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations a tenu à apporter un message à l'occasion de cette manifestation.

« 

Bonjour, 

A l’occasion  de  cette  manifestation  du  14  Septembre  2019  à  Berlin,  la  Ligue  pour  la  Liberté des  Vaccinations  que  je  préside  tenait  à  témoigner  sa  solidarité  avec  les  parents,    médecins, praticiens  de  santé,  etc…,  qui  luttent  pour  la  liberté  thérapeutique  et  des  vaccinations.  Ces droits  jusqu’alors  garantis  dans  la  Constitution  de  la  République  Fédérale  Allemande  sont aujourd’hui  menacés  par  des  politiciens  désinformés,  sous  influence  de  lobbies  puissants voire  corrompus. 

Le  projet  d’imposer  une  vaccination  universelle  et  indifférenciée  n’est  qu’un  dangereux prétexte  pour  imposer  des lois  dont  la violence  n’apparaît pas  à première  vue.

Tout  d’abord,  je  tiens  à  faire  prendre  conscience  que  pour  imposer  une  loi  d’obligation vaccinale,  les  parlementaires  au  Bundestag  devront  d’abord  modifier  la  constitution allemande  qui  protège  les  individus  contre  l’ingérence  de  l’Etat  dans  de  nombreuses sphères privées. Le  changement  de  la  constitution  est  la  porte  ouverte  à  la  mise  en  place  de  futures  lois toujours  plus  dangereuses  et  inquiétantes. Nous ne  sommes  pas  en  mesure  d’écrire  l’histoire  du  futur,  mais  nous  ne  devons  pas  oublier les  leçons de  l’histoire  passée.

La  constitution  de  la  République  Fédérale  d’Allemagne  était  pour  nous  un  modèle  de protection  des  droits  de  l’Homme.  Car  contrairement  à  ce  qui  est  dit,  la  France  n’est  pas  le Pays  des  Droits  de  l’Homme  mais  seulement  le pays  où  a  été  rédigé  la  déclaration  des  droits de l’Homme.

La France  l’a dit,  l’Allemagne  l’a fait. En  ce  qui  concerne  l’obligation  vaccinale,  nous  avons  déjà  sauté  le  pas  et  sommes  entrés dans  une société de non  droit.

Pourquoi  nous  disons  :  “NON  aux obligations  vaccinales“

  • Parce  que  toute vaccination  comporte  des risques.
  • Parce  que  ces  risques  peuvent  être d’une  extrême gravité.
  • Parce  qu’il  s’agit d’une loterie dont  à l’avance  on  ne peut  pas  prévoir les  conséquences
  • Parce  qu’on ne  doit  jamais  prescrire  un  médicament  indifféremment  à tout le monde.
  • Parce  que  la vaccination  est un  acte médical qui doit  être  sérieusement  évalué.
  • Parce  qu’imposer  11  vaccins  à  des  nourrissons  au  système  immunitaire  immature  sans tenir  compte  de  leur  identité  biologique,  de  leur  patrimoine  génétique,  des  antécédents familiaux,  est de la pure  folie.
  • Parce  que  l’obligation  vaccinale  porte  atteinte  à  nos  droits  fondamentaux  et  bafoue  l’Art. L.  1111-4.  de  la  loi  Kouchner  de  2002  spécifiant  “qu’aucun  acte  médical  ni  aucun traitement  ne  peut  être  pratiqué  sans  le  consentement  libre  et  éclairé  de  la  personne,  ce consentement  pouvant  être  retiré à tout moment“.
  • Parce  que  la  menace  d’interdire  la  crèche,  l’école  et  toute  activité  collective  est  un  abus de pouvoir insupportable.

LOIN D’ÊTRE ÉGOISTE, LA LIBERTÉ QUE NOUS REVENDIQUONS  EST  UNE ATTITUDE LUCIDE ET RESPONSABLE

Nos  arguments  n’ont  pas  été  entendus  et  aujourd’hui  nos  enfants  doivent  subir  11  vaccins ou déjà ils  sont  rejetés  de  notre communauté nationale. Si  demain  le  Bundestag  modifie  la  Constitution,  que  deviendra  la  devise  de  la Bundesrepublik  ? «  Einigkeit  und  Recht  und  Freiheit  » (Unité,  droit  et  liberté)

«  Einigkeit  »  (unité)  deviendra  vite  «  Ségrégation  »,  «  Eradication  »,  «  Bannissement  »  ou que  sais-je  encore  ;  le  non-vacciné,  déjà  qualifié  de  Trittbrettfahrer  (resquilleur),  deviendra «  Untermensch (sous-homme)  ?  ».   On  commence  par  éradiquer  les  virus,  puis  on  en  termine  avec  l’élimination  sociale  des antivax.  Au XXIème siècle,  on n’élimine  pas  physiquement, mais  socialement, professionnellement.  

«  Recht » ?  Le  droit  est  le  dernier  rempart  contre  la  violence,  mais  s’il  devient  possible  de modifier  aussi  aisément  la  constitution,  quelle  violence  subirez-vous  ?  Vous  serez  devenu l’esclave  de  l’industrie  pharmaceutique  qui  s’enrichira  avec  vos  impôts  et  vos  cotisations sociales  au  détriment  de  votre  santé.  Ainsi,  vous  subventionnerez  une  industrie  privée  avec l’argent  de votre travail…  de votre sueur… de  votre sang.

«  Freiheit  »  ?  Liberté  ou  sécurité,  pourrez-vous  encore choisir  ?

La  liberté  fait  peur  aux  progressistes  comme  aux  conservateurs,  aux  collectivistes  comme aux  individualistes.  On  constate  ce  syndrome  dans  les  sociétés  organisées  à  l’extrême,  en apparence  tolérantes  mais  à  bout  de  souffle  de  leurs  propres  logiques  jusqu’à  la contradiction,  on rejoint  ainsi les pays  autoritaires sous-développés.

C’est  que,  au  nom  du  totem  de  l’ordre,  nécessaire  au  contrôle  social  des  foules,  le  tabou  de la liberté  est sacrifié sur  l’autel de  deux  canons  institutionnalisés :  la sécurité et  l’égalité .

 

La loi  d’obligation vaccinale en  est le triste  exemple. Au  nom  de  l’État  “providence”  nous    subissons  des  politiques  sécuritaires  liberticides, déresponsabilisantes  et  infantilisantes.   En  prétendant  répondre  au  besoin  de  sécurité  du  peuple,  nos  parlementaires  torturent  la science  pour  graver  l’obligation vaccinale dans  le marbre de la Constitution.

Supprimant  ainsi le libre  choix  thérapeutique,  là où la vertu  de  prudence suffit et  émancipe. Le  monde  microscopique  (Virus,  bactéries,  champignons  et  levures)  n’obéira  pas  aux  lois  de la République.

La  question des vaccins  est à la fois  une question environnementale et  constitutionnelle.  Un sujet  sérieux  et  nous  craignons  qu’il  ne soit déjà trop  tard.

Die Lage ist  ernst  und  manch  einer  befürchtet, dass  es  schon  zu spät ist. (La  situation est grave  et  certains  craignent qu’il soit trop tard)

Jean-Pierre Eudier,  Président  

»

https://www.infovaccin.fr/csx/scripts/resizer.php?filename=T004%2Fimg1%2F18%2F79%2F5k8z3qneb8zh&mime=image%252Fjpeg&originalname=Photo+manif+Berlin+14.09+%281%29.JPG&geometry=233x%3E

https://www.infovaccin.fr/csx/scripts/resizer.php?filename=T004%2Fimg2%2F18%2F79%2F5k8z3qneb8zh&mime=image%252Fjpeg&originalname=Photo+manif+Berlin+14.09.19+%28JP+Eudier%29.JPG&geometry=233x%3E

https://www.infovaccin.fr/csx/scripts/resizer.php?filename=T004%2Fimg3%2F18%2F79%2F5k8z3qneb8zh&mime=image%252Fjpeg&originalname=Photo+manif+Berlin+14.09.2019+%28Senta+Depuydt%29.JPG&geometry=233x%3E

 

Date de Publication :
14 septembre 2019
Dernière mise à jour :
14 septembre 2019

Faites un don à la Ligue

Même la plus modeste des contributions fait la différence chaque jour. Aidez-nous à combattre pour vos libertés.

Découvrez une newsletter différente

Suivez à travers notre action une actualité qui vous concerne.

Tous droits réservés (R) 2001-2022