Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
frafsqarhyazeubebgcazh-CNzh-TWhrcsdanlenettlfiglkadeelhtiwhihuisidgaitjakolvltmkmsmtnenofaplptrorusrskslesswsvthtrukurvicyyi

Information

Trouver de l'Information

Sur cette section de notre site, vous trouverez une base de connaissance sur les différents sujets qui peuvent vous intéresser autour des centres d'intérêt de la ligue : les vaccins, leurs effets, les informations réglementaires et juridiques, mais aussi des éléments médicaux et scientifiques.

L'idée est de vous présenter des informations compilées à jour qui viennent résumer et compléter les actualités publiées au fur et à mesure.

FAQ : Les Questions les Plus Fréquentes

Dois-je me faire vacciner contre la fièvre jaune avant mon retour en France après un séjour en Afrique / Amérique du Sud / Asie du Sud-Est...?

 Non, de même que tous les pays d'Europe, la France – à l'exception du département de la Guyane – n'exige pas ce vaccin même si vous venez d'un pays où il y a un risque de transmission.

Je dois me rendre en Arabie Saoudite pour le pélerinage / pour un travail saisonnier. Quelles sont les vaccinations obligatoires ?

Les adultes et les enfants de plus de 2 ans, en provenance de tous pays doivent présenter un certificat de vaccination contre la méningite à méningocoque avec le vaccin quadrivalent ACYW135, datant de plus de 10 jours et de moins de 3 ans.
Le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) est obligatoire pour toute personne en provenance d'un pays où la poliomyélite est endémique, quel que soit son âge et son statut vaccinal.
Le vaccin contre la fièvre jaune n'est exigé que pour les voyageurs venant d'un pays où il existe un risque de contamination (voir question précédente). En savoir plus...

Pour mon travail en Afrique, l'Institut Pasteur me demande de renouveler mon vaccin contre la fièvre jaune car il ne dure que dix ans. Mais le CMETE m'a dit que maintenant le vaccin protège pour la vie. Qui croire ?

De récentes études ont démontré que l'immunité induite par ce vaccin (évaluée par titrage des anticorps) dure au moins une trentaine d'années, et probablement à vie.
Le Réglement Sanitaire International modifié récemment permet désormais à chaque pays de déclarer définitive la validité du Certificat International de Vaccination.
Cette vaccination est exigée à l'entrée de 105 pays d'Afrique, d'Asie du Sud-Est et d'Amérique du Sud lorsque le voyageur vient d'un pays où il y a un risque de transmission du virus, ou même pour certains simplement s'il y a fait escale, ainsi que pour l'accès à une vingtaine de pays d'Afrique (ainsi que la Guyane française) lorsque le voyageur arrive de n'importe quel pays – y compris ceux où il n'y a aucun risque de contamination.

En savoir plus... 

Pour un voyage en Asie du Sud-Est, on me demande plusieurs vaccins et rappels. Lesquels sont vraiment obligatoires ?

Selon le Réglement Sanitaire International, aucun pays d'Asie du Sud-Est n'exige le moindre vaccin à l'entrée sur son territoire.
L'OMS recommande de nombreux vaccins, tout en précisant clairement que « les voyageurs auraient donc tort de se croire entièrement à l’abri des maladies contre lesquelles ils sont vaccinés. Ils devront observer scrupuleusement toutes les précautions supplémentaires contre l’infection, indépendamment des vaccins ou des médicaments qui leur ont été prescrits.
Il convient de noter par ailleurs que la vaccination ne dispense pas de prendre les précautions nécessaires pour éviter les aliments et l’eau potentiellement contaminés
 ».

Les étudiants préparant une profession médicale ou paramédicale sont-ils soumis à des obligations vaccinales ?

Pour les études, les professions mentionnées dans l'arrêté du 6 mars 2007 relatif à la liste des élèves et étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé, pris en application de l'article L.3111-4 du CSP, sont soumises à la vaccination obligatoire contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Une contre-indication à certaines vaccinations me permet-elle de continuer à travailler dans un hôpital / une clinique / un laboratoire /... ?

Le médecin du travail est seul juge en dernier ressort de votre aptitude à tel ou tel emploi. Si votre profession vous expose à la contamination (hépatite B, tuberculose, typhoïde,etc.) il proposera à votre direction de vous attribuer un poste différent, non exposé, mais aucun licenciement n'est à craindre du fait de cette contre-indication médicale.

Le BCG est-il obligatoire pour la formation ou l'exercice de certaines professions ?

Non, depuis le 1er avril 2019, l'obligation de la vaccination antituberculeuse par le BCG a été suspendue par le décret n° 2019-149 du 27 février 2019 pour l'exercice des professions à caractère sanitaire ou social, et les études y préparant.

On exige des vaccins (hépatite B, rappels DTP, etc.) pour mon nouvel emploi. Est-ce légal ?

Les personnes exerçant une profession médicale ou paramédicale relevant de l'article L3111-4 du CSP et de l'arrêté du 15 mars 1991, sont soumises à l'obligation de la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et l'hépatite B.
Le personnel des laboratoires d'analyses biologiques est soumis à l'obligation de la vaccination contre la typhoïde (seulement le personnel exposé).

Quels vaccins pour l'entrée en collectivité ?

La direction d'un établissement scolaire a-t-elle le droit de refuser l'inscription d'un enfant non vacciné ?

Non, car selon l'article R3111-8 (qui remplace l'art. R3111-17 abrogé) du CSP, l'admission dans tout établissement d'enfants, à caractère sanitaire ou scolaire, est subordonnée à la présentation soit du carnet de santé, soit des documents en tenant lieu attestant de la situation de l'enfant au regard des vaccinations obligatoires. À défaut, les vaccinations obligatoires sont effectuées dans les trois mois de l'admission.
NB : le délai de 3 mois ne court pas à partir de l'inscription, mais de l'admission : un enfant doit être admis même si sa situation n'est pas régularisée au regard des vaccinations obligatoires.

 Un certificat de contre-indication à la vaccination peut-il être refusé par l'administration ?

Non, un certificat de contre-indication à la vaccination a la même valeur qu'un certificat de vaccination et le remplace dans toutes les situation.

À quel âge un enfant doit-il être vacciné ?

1. Enfants nés jusqu'au 31 décembre 2017 :

Les vaccinations antidiphtérique et antitétaniques doivent être pratiquées avant l'âge de 18 mois (ancien art. R3111-2).
La vaccination antipoliomyélitique comporte une première vaccination, pratiquée avant l'âge de dix-huit mois, et des rappels de vaccination terminés avant l'âge de treize ans (ancien art. R3111-3).
Un sujet n'est réputé avoir satisfait à l'obligation vaccinale que s'il a reçu la première vaccination et le premier rappel de vaccination réglementaires (art. 5 de l'arrêté du 19 mars 1965).
=> En résumé, la primovaccination DTP doit être commencée avant l'âge de 18 mois.

2. Enfants nés depuis le 1er janvier 2018

•  2 mois : D T Coq P Hib HB ("hexavalent") + Pn13
•  4 mois : D T Coq P Hib HB ("hexavalent") + Pn13
•  5 mois : MenC
• 11 mois : D T Coq P Hib HB ("hexavalent") + Pn13
• 12 mois : ROR + MenC
• 16-18 mois : ROR

Sujets Ouverts

Dans le domaine de la santé, et dans le domaine des vaccins qui font l'objet d'autant de désinformation, il reste bien des points à éclaircir, et la Ligue s'interroge sur un certain nombre de sujets...

Contrairement à des medias et Big Tech dont les revenus sont inféodés à une industrie Big Pharma dont les mensonges sont loin d'être les pires pratiques à avoir été trop souvent sanctionnées par la loi, notre association recherche la vérité, et nous acceptons d'ouvrir le débat, du moment qu'il est serein, cohérent, étayé et intègre.

Nous vous encourageons à penser par vous même, à tout remettre en question.

La ligue n'est ni pro-vax ni anti-vax (elle compte des membres des deux tendances), elle est pro-choix et pro-vérité.

Nous n'adhérons pas forcément aux thèses que nous mentionnons ici, comprenez que nous les présentons comme des sujets d'interrogation et des débats ouverts, mais à défaut de certitude nous n'allons pas les censurer ou refuser de poser les questions, la vérité émergera d'elle-même.

Vous trouverez dans cette section des questions qui a priori méritent réflexion et des contenus de potentielle réinformation. A vous de juger.

Et si vous avez des informations complémentaires, des arguments sérieux (e.g. pas émotionnels ou à base de généralisations), nous vous encourageons à nous en faire part pour que nous puissions compléter/clore ces sujets ouverts.

Découvrez une newsletter différente

Suivez à travers notre action une actualité qui vous concerne.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Tous droits réservés (R) 2001-2022