Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
frafsqarhyazeubebgcazh-CNzh-TWhrcsdanlenettlfiglkadeelhtiwhihuisidgaitjakolvltmkmsmtnenofaplptrorusrskslesswsvthtrukurvicyyi

Sur cette section de notre site, vous trouverez une base de connaissances sur les différents sujets qui peuvent vous intéresser autour des centres d'intérêt de la ligue : les vaccins, leurs effets, les informations réglementaires et juridiques, mais aussi des éléments médicaux et scientifiques.

L'idée est de vous présenter des informations compilées à jour qui viennent résumer et compléter les actualités publiées au fur et à mesure.

Gardasil

Information

Pourquoi il vaut mieux se méfier du Gardasil

Risques

Les vaccins "anti HPV" / "anti Papillomavirus", le Gardasil et le Cervarix, sont anormalement dangereux, même pour des vaccins :

  • Les campagnes de vaccination résultent manifestement en une augmentation des cancers dont ils sont censés protéger.

    Nous vous invitons à consulter les courbes de la Suède et de Australie, souvent prises comme exemple, et à les comparer aux débuts des campagnes de vaccination généralisées.

  • Le nombre de morts reconnues liées à ces produits est bien au-delà du seuil qui aurait du les voir retirés.

    Officiellement, les essais de produits devraient être arrêtés de manière anticipée à un maximum de 50 morts. L'Inde a arrêté ses essais du Gardasil dès 2013 à cause de la fréquence et de la gravité des effets indésirables.

    Ici on parle de dizaines et de dizaines de milliers de personnes dont les vies ont été brisées, et d'autres continuent à l'être chaque jour. Chiffres officiels.

  • Le nombre de problèmes de santé graves induits par ces produits est hors norme. Les effets secondaires sont bien moins rares ou bénins que ce que les VRP du fabriquant voudraient que vous croyez.

    Sachant qu'un effet secondaire sur 10 ou 100, c'est officiel, est effectivement signalé, les chiffres officiels consultés dans OpenVAERS nous inidiquent qu'il au minimum plusieurs centaines de milliers de cas graves rien qu'aux Etats-Unis.
  • Le changement du gardasil vers la version "9" n'a pas rendu le produit sans danger.

    Et non.

Toute personne ou communication qui prétendrait que ces produits sont sans danger ou "que ce serait mieux" serait soit mal informée, soit en train de vous mentir.

Le Plus Important à Savoir

  • 25 raisons d’éviter le vaccin Gardasil

    Cet arrticle magistral de la Fondation Robert Kennedy Jr présente sous forme de points concis non seulement les risques, mais aussi les irrégularités de sa mise sur le marcher et divers faits alarmants autour du Gardasil.

  • Résumé du Dossier AIMSIB

    Nos amis de l'AIMSIB ont publié une série de 7 articles approfondis sur le Gardasil.

    Les Dépêches citoyennes en ont publié une excellente synthèse et présentent des liens vers les articles.

  • Alerte

    La LNPLV a dénoncé les problèmes dans un communiqué de presse en mars 2023, appelant particuliers, officiels et fonctionnaires à la prudence.

    Avec ce que l'on en sait aujourd'hui, personne ne devrait recommander ou utiliser ces produits.

  • Etes-vous bien Informé ?

    Le site de Parents En Colère met à disposition un très dense ensemble d'éléments sur le Gardasil pour vous aider à prendre votre décision.

  • Décryptage de la Notice en Vidéo

    Une vidéo factuelle, bluffante, glaçante de sobriété.

Arguments

Les gens qui agissent (à titre payant ou gracieux) comme les VRP de Sanofi/Pasteur utilisent des arguments destinés à vous manipuler, en particulier sur le plan émotionnel.
  • C'est mieux d'être vacciné, c'est une protection

    En pratique, les chances de contacter le cancer contre le quel ces produits protègent AUGMENTENT, comme l'ont confirmé les campagnes de vaccination au Royaume-Uni, en Australie ou en Suède. Si l'on ajoute à cela les nombreuses pathologies déclenchées par ces produits, vos chances d'être en bonne santé diminuent, et ce sur la base d'une protection au final négative. Donc non, ce n'est pas mieux.

    Children Health Defense signale :

    "Selon le prospectus du Gardasil, les femmes sont 100 fois plus susceptibles de souffrir d’un événement grave après vaccination avec le Gardasil que d’avoir le cancer du col de l’utérus."

    Le Docteur Delépine signale que chez les enfants anglais vaccinés par le Gardasil, les filles ont vu une augmentation de 100% du nombre de cancer colorectal, alors que les garçons, non vaccinés, n'ont vu ce chiffre augmenter que de 20%.

    Etc.

  • Le Papillomavirus est dangereux, il faut l'éradiquer

    Il y a de nombreuses sources sérieuses qui montrent que les liens papillomavirus/cancer ne sont pas ceux qu'on veut vous faire croire. 

    Sans même avoir à rentrer dans les détails autour de ce sujet, mais nous encourageons chacun à à se renseigner sur la réalité des enjeux dans ce domaine, en partant des travaux conséquents qui sont aujourd’hui à disposition du public :

    https://www.xavier-bazin.fr/vaccin-hpv-monsieur-macron-votre-decision-est-honteuse/

    https://childrenshealthdefense-org.translate.goog/news/rfk-jr-video-and-facts-about-gardasil/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

    L’effet de manche sur l’éradication du papillomavirus, par exemple, est une arnaque.

    La Science prouve que l’éradication du papillomavirus n’est pas suffisante ni même statistiquement utile. Un très grand nom de la virologie, Peter Duesberg, a participé en 2013 à un article de recherche sur les causes physiologiques du cancer du col de l’utérus, qui conclut même à l’innocence des virus HPV, ce que les divers VRP bénévoles ou financés par le laboratoire Merck, Sanofi et Pasteur oublient commodément de prendre en compte.

    De plus, statistiquement, les mesures telles que les frottis ont, elles, des effets positifs, et pourtant elles ne sont même pas incluses dans les "actions" du gouvernement avec l'argent du contribuable. Cela vous paraît plus clair ,

  • C'est nécessaire/préférable en cas d'activité sexuelle

    C'est facile à prétendre, ça sonne bien, mais ce n'est toujours pas prouvé.

    Il s'agit d'un raccourci basé sur des affirmations, dont certaines sont vraies, et dont d'autres ne sont toujours pas vérifiées à ce stade, et qui vous poussent à prendre ou à faire prendre à votre enfant des risques inutiles et graves. Ce qui de fait est manipulatoire, car c'est au mépris de votre intérêt.

    Nous attendons toujours les preuves, et elles arrivent moins vite que les tracts publicitaires.

    Les frottis et les préservatifs ont le mérite à ce jour d'avoir, eux, un lien de cause à effet avéré en matière de protection. Et ils ne risquent pas de mettre votre enfant en chaise roulante à vie, ou pire.

  • Les effets secondaires sont rares et/ou bénins

    Cela n'arrive pas qu'aux autres, et c'est bien moins rare ou bénin qu'on ne veut nous le faire croire.

    Nous vous invitons à consulter les reports d'incidents officiels, sur OpenVAERs pour les USA ou sur Eudravigilance pour l'Europe, en vous souvenant que 1 à 10% des effets indésirables sont signalés.

    On parle de centaines de milliers voire de millions de cas.

    Les docteurs Delépine décrivent :

    "Le Gardasil expose à de nombreuses complications allergies et accidents anaphylactiques, si fréquents qu’ils sont mentionnés dans la notice du vaccin de santé Canada :

    complications neurologiques convulsions, paresthésies, paralysies, syndrome de Guillain Barré, myélite transverse, paralysies faciales, syndrome de fatigue chronique, syndrome de tachycardie orthostatique posturale… thromboses profondes et embolies pulmonaires, pancréatites, insuffisance ovarienne prématurée maladies auto-immunes et même des décès.

    Selon les experts, l’ensemble de ces évènements seraient liés à une condition médicale relativement nouvelle appelée syndrome auto-immunitaire/inflammatoire induit par les adjuvants (ASIA).

    Source : Serious adverse events after HPV vaccination: a critical review of randomized trials and post-marketing case series Manuel Martínez-Lavín & Luis Amezcua- Guerra Clinical Rheumatology volume 36, pages2169–2178 (2017)

    "
  • Il faut vacciner les garçons, ça protège l'autre

    Fariboles.

    La protection la protection de la (ou du) partenaire, ou la protection contre le cancer colorectal (dont la HAS prétend que par non discrimination elle protège les homosexuels), sont des allégations non fondées.

    Car non seulement le lien et la protection du ou de la partenaire n'ont pas pu être établis, et ce n'est pas faute de moyens investis pour essayer de le démontrer, mais les conséquences sont graves aussi pour les garçons.

  • Ceux qui sont contre sont juste des antivax

    En fait non. 

    Nonobstant le fait que les antivax aient des raisons pas toujours négligeables de l'être, et même indépendamment du combat pour la Liberté Vaccinale car ce vaccin n'est à ce jour pas obligatoire (et heureusement), la contestation vient essentiellement des familles des victimes, que du coup on peut difficilement taxer d'être "antivax".

  • Mais si l'école, le médecin ou le gouvernement le dit...

    Quelle que soit la réalité de leur bonne volonté, de leur envie de paraître supérieur, de leurs conflits d'intérêts ou de leur mélange d'impéritie et de lâcheté, les promoteurs du Gardasil ne sont pas ceux qui affrontent les problèmes ensuite.

    En fait ils bénéficient trop souvent d'une forme d'immunité dans les faits, et ignorent tout simplement les faits connus et documentés sur ce produit, qui font qu'ils ne devraient en aucun cas le recommander pour des raisons qui vont de la cupidité à l'impéritie. Posez-leur des questions sur ces aspects des risques et des résultats des campagnes, vous saurez très vite à quoi vous en tenir.

    Comme le résume très bien le docteur Delépine :

    "Nombre de parents ou de personnes vaccinées regrettent leur décision et affirment que s’ils avaient été conscients des dangers au regard de bénéfices, aujourd’hui non prouvés, ils ne l’auraient pas fait. Pourquoi accepter de vivre dans le regret et la culpabilité alors qu’il suffit de dire NON ?

    Le cancer du col de l’utérus est facile à dépister. Alors, pourquoi faire courir un tel risque à des enfants ?

    L’Éducation nationale doit protéger nos enfants et le but de cette Institution n’est pas d’exercer de façon illégale la médecine. Un professeur n’est pas autorisé à faire de la promotion pour un médicament."

Procès et Irrégularités

Le Gardasil a fait et fait encore l'objet de nombreux procès pour des conséquences graves et des irrégularités.

Vous en trouverez un certain nombre dans l'article de la Fondation Robert Kennedy Jr :

https://childrenshealthdefense.org/news/vaccine-safety/25-raisons-deviter-le-vaccin-gardasil/?lang=fr

En Juillet 2023, l'association E3M annonce saisir le Conseil d'Etat autour des vaccins HPV, et remet un dossier de presse conséquent aux journalistes. https://www.vaccinssansaluminium.org/vaccination-hpv-e3m-saisit-conseil-etat/

Le Docteur Nicole Delépine signale :

"La justice pour les victimes viendra peut-être des USA où des procès en « class action » viennent de commencer. Aux USA la justice est plus indépendante du pouvoir qu’en France car la majorité des juges sont élus par les citoyens.

En août 2022, une commission judiciaire américaine a rendu une ordonnance centralisant plus de 31 actions en justice intentées contre Merck pour des complications graves survenues après injection de son vaccin Gardasil. Le MDL (multidistrict litigation) a lieu dans la Cour du Western District of North Carolina présidée par le Juge Robert J. Conrad.

Les poursuites montrent que Merck a accéléré le processus d’approbation de Gardasil par la FDA aux États-Unis. Surtout, le laboratoire aurait réalisé des essais cliniques trompeurs visant à masquer les effets secondaires graves et à exagérer l’efficacité du vaccin."

Victimes

Un certain nombre de victimes se sont été signalées ou ont été signalées par leurs familles, qui elles aussi ont cru les protéger. En voici quelques unes.

https://childrenshealthdefense.org/defender/premier-proces-pour-deces-injustifie-lie-au-gardasil-alleguant-que-le-vaccin-contre-le-vph-a-cause-la-mort-dun-adolescent-de-13-ans/?lang=fr

Noah Foley Emily Tarsell - 21 ans, décédée 18 jours après sa 3ème dose de Gardasil.

https://tube.childrenshealthdefense.eu/w/pKyMY5Gs7C94G5764KBdVz Video avec Mary Holland et la maman de Emily

Christopher Bunch, décédé quelques jours seulement après sa première dose de Gardasil d'une encéphalomyélite aiguë disséminée (des lésions au cerveau).

https://tube.childrenshealthdefense.eu/w/vbre5rr1FZnqk5z3o7wRaL Video courte avec sa maman (2min environ).

En France, Océane et sa famille ont le courage de témoigner et d'alerter :

https://www.revahb.fr/Files/Other/Documents/2023-04_Temoignage-Jean-Jacques-Bourguignon.pdf

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/marie-oceane-et-l-affaire-du-gardasil-que-personne-d-autre-ne-vive-la-meme-galere-1385391495

https://www.sudouest.fr/landes/saint-paul-les-dax/landes-il-se-battra-jusqu-au-bout-pour-que-la-verite-sur-le-gardasil-eclate-3274158.php

Presse

Le danger du Gardasil n'est pas apparu seulement dans les bases de données spécialisées et chez quelques experts.

La presse aussi en a parlé.

En 2011, Le Point évoque la polémique autour du vaccin : https://www.lepoint.fr/sante/cancer-du-col-de-l-uterus-polemique-autour-d-un-vaccin-24-10-2011-1388293_40.php

En 2013, Yahoo évoque de nouvelles plaintes : https://fr.news.yahoo.com/sport/sanofi-défend-son-vaccin-gardasil-après-neuf-nouvelles-170322021--finance.html

Le magazine Elle a évoqué le combat mené par une avocate, fille d'ancien ministre, pour des dizaines de femmes victimes du Gardasil : https://www.elle.fr/Societe/Interviews/Le-combat-de-Camille-Kouchner-contre-le-Gardasil-2707115

En 2014, l'Express évoquait de nouvelles plaintes contre le produit : https://www.lexpress.fr/sciences-sante/sante/gardasil-25-nouvelles-plaintes-vont-etre-deposees_1505504.html.

TerraFemina a évoqué le sujet en 2012 et 2014 : https://www.terrafemina.com/forme/sante/articles/40814-gardasil-le-vaccin-contre-le-col-de-luterus-inefficace-et-trop-cher-.html
https://www.terrafemina.com/forme/sante/articles/10591-cancer-du-col-de-luterus-le-gardasil-est-il-dangereux-pour-la-sante-.html

En Juillet 2023, l'Humanité doit encore évoquer la chose : https://www.humanite.fr/societe/vaccins/gardasil-la-vaccination-a-3-millions-dadolescents-fait-debat-801725

Le Monde évoque dès 2013 les préoccupations et la suspension au Japon : https://www.lemonde.fr/sante/article/2013/11/24/premiere-plainte-contre-le-vaccin-anticancer-gardasil_3519409_1651302.html

En 2014, le JDD évoque la tribune de plus de 400 médecins contre ce produit : https://www.lejdd.fr/Societe/400-medecins-contre-un-Gardasil-inefficace-et-trop-cher-659198-3187676

En mars 2023, France Soir relève l'étonnante précipitation autour de ce vaccin délétère : https://www.francesoir.fr/societe-sante/gardasil-l-etonnante-precipitation-d-emmanuel-macron-pour-vacciner-les-enfants

Marianne évoque aussi récemment le sujet : https://www.marianne.net/societe/sante/papillomavirus-pourquoi-le-vaccin-gardasil-peine-encore-a-convaincre.

Ressources et Enjeux

Voici diverses ressources pour approfondir, découvrir les problèmes, ou prévenir d'autres personnes.

Pryska Ducoeur-Joly, journaliste indépendante spécialisée en santé, qui a travaillé pour différents magazines, revient sur le Gardasil :

Cette petite vidéo de 2mn20 proposée par le collectif Parents En Colère expose très efficacement les enjeux et les risques autour du Gardasil.

En montrant un extrait édifiant de la notice, Maître Brusa fait abruptement remarquer que la notice reconnait une utilité toute relative au produit malgré un prix exorbitant aux frais du contribuable.
Il signale également l'illégalité de la campagne et les risques pour ceux qui y participent, tant au pénal qu'au civil :

Hélène Banoun, pharmacienne et biologiste, remonte le signalement dans une publication officielle du NIH de la présence d'ADN contaminant.

Un rappel sur la gravité de ce qui est lié à ce vaccin, en particulier les effets secondaires, et la corruption évidente :
Eric Archambault rapporte une synthèse de travaux de Maître Virginie Araujo-Recchia

L'excellent curateur et chercheur de vérité PanDanTang commence par proposer une vidéo en hommage aux victimes dans un fil de discussions qui remet les choses en perspective et relève la mortalité du produit rien que pendant les essais :
  • Stop à la propagande Gardasil dans les écoles

    Le Docteur Gérard Delépine, co auteur de deux livres particulièrement didactiques sur le sujet des vaccins HPV, revient en détail sur les raisons qui font que cette propagande poussée par le gouvernement est juste inacceptable.

    Lire

  • Lien avec les Maladies Auto Immunes

    Drew Downing, avocat spécialiste des victoires contre les fabricants de vaccins, démontre en quelques phrases le lien entre le Gardasil et les maladies auto immune.

    Regarder

  • Christopher Bunch

    Les parents de cet enfant aussi ont cru la propagande, eux aussi ont cru le protéger avec le Gardasil, et maintenant il est mort.

    Et vous, qui pourriez-vous prévenir ?

    Regarder

  • Le professeur Joyeux alerte dès 2014

    Dès 2014, le Professeur Henri Joyeux tire la sonette d'alarme et préconise la prudence.

    Lire

  • Le Docteur Kayser sur le Gardasil

    Dans une interview donnée à Epoch Times le 13 mai dernier à l'occasion du colloque de la LNPLV sur les enfants dans la dérive totalitaire actuelle, le Docteur Kayser, gynécologue, dont les enfants sont vaccinés, parle du Gardasil.

    Regarder

Replay du Colloque du 13 Mai 2023 la Dérive Totalitaire sur les Enfants

Information

Vous pouvez nous contacter si vous rencontrez des difficultés techniques ou si vous avez des questions.

Version Principale

La version recomposée des prises de vues et de son, avec une meilleure définition d'image et un montage qui évite le moins utile.

Partie 1, Intoduction, Karine Baillieu et Ariane Bilheran

Partie 2, Régis Brunod et Amandine Lafargue

Partie 3, Senta Depuydt et Nicole Delépine

Partie 4, Cécile Maïchak, Karina Terki et Virginie de Araujo-Recchia

Version Zoom

Voici les vidéos de l'enregistrement du streaming du séminaire.

Partie 1 :

A noter, le son s'améliore au bout de quelques minutes.

Partie 2 :

Partie 3 : 

Législation Vaccinale Française au 1er janvier 2018

En pratique

La législation vaccinale a changé pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, ainsi que certains points concernant les professions de santé et apparentées.

Vous trouverez sur cette page les textes réglementaires désormais en vigueur.

Pour plus de précisions ou en cas de doute, il est recommandé de prendre contact avec le siège de la Ligue.

Nous vous conseillons de consulter régulièrement la page des Actualités, où nous signalons les nouvelles mesures en matière de vaccination dès leur parution au Journal Officiel (décrets, arrêtés, circulaires, etc.).
 

ATTENTION !
Pour tous les enfants nés jusqu'au 31 décembre 2017 inclus,
c'est l'ancienne législation qui s'applique,
à consulter sur cette page.

REDECOL - Ecole à la maison - Solutions alternatives d'éducation

Liens Utiles

REDECOL : Solutions alternatives d'éducation

Nous copions ci-dessous le message de Pierre Martineau, président de Rédecol. 

Klaus Schwab se vantant de son influence

Dossiers

 

 

Téléchargements:
mp4-124Vidéo de Klaus Schwab se vantant de son influence généralisée
(0 votes)
l'information
Créé mercredi 15 juin 2022 08:41
Modifié le mercredi 15 juin 2022 08:52
Version:
Taille 1.24 MB
Créé par Arnaud
Téléchargements 371

Mesures Sanitaires en France

Dossiers

Le gouvernement français a fait voter l’état d’urgence en mars 2020 ( ?) après avoir minimiser les risques de contagion et laisser les frontières du pays grandes ouvertes.

Un Conseil scientifique a été mis en place afin d’analyser l’évolution de l’épidémie dans le pays et proposer des mesures sanitaires au gouvernement. La composition et les recommandations du Conseil scientifique, ainsi que les liens de certains de ses membres avec le laboratoire Gilead, ont fait réagir de nombreux soignants et scientifiques qui ont constitué un Conseil Scientifique Indépendant (lien) et publié un Manifeste pour pouvoir soigner. 

Dans le cadre de l’Etat d’urgence, le gouvernement a décidé la mise en place de plusieurs mesures sanitaires (sans réel contrôle du Parlement) :

  • Confinements
  • Port du masque
  • Dépistage Test PCR (sans ordonnance)
  • Fermeture de nombreux lieux publics puis mise en place de jauge
  • Interdiction des traitements contre le COVID 19
  • Vaccination gratuite
  • Passe sanitaire

Malgré les annonces du gouvernement, l’efficacité de ces mesures exceptionnelles n’a pas fait l’objet d’une réelle évaluation, malgré les demandes de certains Parlementaires et Sénateurs.

De leur côté, les principaux médias ont entamé un décompte macabre du nombre de décès et d’hospitalisation quotidien, relayant telles quelles les communications de Santé France ( ?). On a également pu observer une réelle volonté d’attaquer voir de censurer toute critique ou proposition différente de la version « officielle » (fermeture de compte sur Twitter, attaque des spécialistes …).

Organisation du système de santé

Stratégie Identifier ( ?) / Isoler / Soigner

Application COVID

Levée du secret médicale : accès aux données vaccinales pour les médecins, la Sécu ( ?), les chefs d’établissement scolaires bientôt …

Liste des comités en charge de la santé

+ Conseil scientifique et Comité spécial COVID 19

Gestion des soignants : mobilisation des soignants et appel aux « réservistes », suspension des congés, rappel au travail même si malade …

 

Evaluation de l’efficacité de cette organisation :

Destruction des hôpitaux depuis des années … qui s’est poursuivie pendant l’épidémie (suppression de 5700 lits depuis 2019) alors même que le taux de saturation des hôpitaux est un indicateur de la politique sanitaire d’urgence :

  • Problème de prise en charge lors de la 1ère vague
  • Manque de matériel et de personnel qualifié
  • Manque de lit de réanimation

 

Problème de coordination entre hôpitaux publics et privés

Incompétence des AP-HP …

 

Dommages collatéraux :

Sélection des malades :

  • Euthanasie autorisée dans les EPHAD (autorisation en douce du médicament xx)
  • Déprogrammation de soins et interventions chirurgicales

Epuisement et écœurement de beaucoup de soignants (applaudissement puis vaccination obligatoire, prime Covid au compte-goutte, conditions de travail inchangées, Ségur de la santé décevant, RIP sur l’Hopital retoqué par le Conseil Constitutionnel …) 

 

 

Confinement

Suivant l’exemple de la Chine, de nombreux pays ont décidé de confiner la population pour éviter la propagation du COVID 19, avec des impacts humains et sociaux dramatiques … et peu d’impact sur le nombre de contaminations et donc de décès.

 

Evaluation de l’efficacité de la mesure

La comparaison entre des régions confinés et des régions confinées montrent que le confinement n’a pas eu d’impact sur la dynamique de l’épidémie et n’a pas limiter la contamination.

La Suède, qui n’a pas confiné sa population, a été moins impacté par le Covid 19 que les autres pays d’Europe qui ont opté pour le confinement et la restriction des déplacements, tels que la Grande Bretagne (https://fee.org/articles/sweden-saw-lower-mortality-rate-than-most-of-europe-in-2020-despite-no-lockdown/)

« Décès de Covid » en Suède (pas de verrouillage) vs Royaume-Uni (verrouillage).

 

La comparaison entre les décès attribués au Covid en Californie (confirnement) et en Floride (pas de confinement) est également parlant :

« Décès de Covid » en Floride (pas de verrouillage) contre la Californie (verrouillage).

 

Dommages collatéraux

Les confinements ont eu de nombreux impacts néfastes sur :

  • L’économie : arrêt de la production, fermeture d’entreprises, chômage, pauvreté
  • La santé : chirurgies et dépistages manqués et retardés, anxiété …
  • La santé mentale : suicides, alcoolisme, consommation de drogues, crise sociale …

 

Il est aujourd’hui reconnu que les confinements, par le biais des dommages économiques, sociaux et sanitaires, ont été aussi mortel que le virus, voire plus (https://off-guardian.org/2020/04/01/could-the-covid19-response-be-more-deadly-than-the-virus/)

Envoyé spécial de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la Covid-19, le Dr David Nabarro a qualifié les fermetures de « catastrophe mondiale » en octobre 2020. (https://www.journaldemontreal.com/2020/10/12/un-envoye-special-de-loms-denonce-le-confinement-comme-principale-mesure-de-lutte-contre-la-covid-19)

 

 

Isolement des personnes contaminées et des cas contact

Annonces du gouvernement

Mesures réellement mises en place

 

Masques

Le port du masque, en intérieur et extérieur, a été imposé pour éviter la contamination par les gouttelettes projetées.

Evaluation de l’efficacité de la mesure

De nombreuses études ont montré que le masque n’arrête pas la propagation des virus respiratoires :

 

D’autres études affirment que le masque fonctionne contre le Covid mais elles présentent des biais ou ont été remises en cause :

 

L’OMS a également commandé une méta-analyse publiée dans The Lancet, mais l’étude ne porte que sur les masques N95 dans les hôpitaux : les données et les résultats de de cette étude ont été fortement critiquée (https://swprs.org/who-mask-study-seriously-flawed/)

 

En plus de preuves scientifiques, la comparaison entre les régions ayant imposé le port du masque et celles qui ne l’ont pas fait démontre l’inefficacité de cette mesure :

 

 

Dommages collatéraux

Le port d’un masque pendant de longues périodes, le port du même masque plus d’une fois et d’autres aspects des masques en tissu peuvent être mauvais pour la santé.

 

Une longue étude sur les effets néfastes du port du masque a été récemment publiée par l’ International Journal of Environmental Research and Public Health.

 

 

Le Dr James Meehan a signalé en août 2020 qu’il observait une augmentation de la pneumonie bactérienne, des infections fongiques et des éruptions cutanées du visage. Les masques sont également connus pour contenir des microfibres de plastique, qui endommagent les poumons lorsqu’elles sont inhalées et peuvent être potentiellement cancérigènes.

Les enfants portant des masques encouragent la respiration buccale, ce qui entraîne des déformations du visage. Partout dans le monde, des personnes se sont évanouies à cause d’un empoisonnement au CO2 alors qu’elles portaient leurs masques, et certains enfants en Chine ont même subi un arrêt cardiaque soudain . [A reprendre / compléter]

 

Passe « sanitaire »

Modalités du passe sanitaire

Evaluation de l’efficacité sanitaire

Suivi de l'Epidémie

Dossiers

Mutation du virus

Variants et « vagues » 

  

Indicateurs de suivi en France :

  • Nombre de décès
  • Nombre d’hospitalisation
  • Nombre de contamination
  • Taux d’incidence
  • RO
  • Taux de saturation des hôpitaux

 

Pour chaque indicateur, indiquer :

  • Les modes de calcul / sources et les biais / erreurs
  • Le seuil retenu (et ses évolutions dans le temps en fonction des besoins de l’exécutif)

Vaccination contre le Covid

Dossiers

« Vaccination » contre le Covid 19

 

Liste des vaccins avec :

  • Type de technique (virus vivant, ARNm …)
  • Producteur
  • Durée de l’efficacité
  • Etat (commercialisation, suspension dans certains pays …)

 

Bénéfice des « Vaccins » anti-Covid : réduire le risque de forme grave mais pas d’impact sur la propagation du virus

 

Balance bénéfice / risque de la vaccination par tranches d’âge :

Tranche d’âge

Pourcentage des Décès avec le COVID en France

Taux de mortalité

Bénéfice de la vaccination

0 à 18 ans

0% (15 décès avec comorbidités)

 

Aucun

Risque d’effet grave ou de décès quasi nul

18 à 65 ans

10% ( ?)

 

 

65 à 85 ans

40% ( ?)

 

 

Plus de 85 ans

50% ( ?)

 

 


Découvrez une newsletter différente

Suivez à travers notre action une actualité qui vous concerne.

Tous droits réservés (R) 2001-2023