Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
frafsqarhyazeubebgcazh-CNzh-TWhrcsdanlenettlfiglkadeelhtiwhihuisidgaitjakolvltmkmsmtnenofaplptrorusrskslesswsvthtrukurvicyyi

Dans cette section, nous présentons les réponses aux questions que l'on nous pose le plus fréquemment.

Pour faciliter notre travail nous vous demandons instamment de vérifier si la réponse à votre question ne se trouve pas déjà dans cette rubrique.
Elle est mise à jour régulièrement en fonction de l'actualité et de vos préoccupations.

Si vous ne trouvez pas la réponse ci-dessous ni après une recherche sur l'ensemble du site, vous pourrez nous contacter par formulaire de contact / email, téléphone ou courrier : Nous contacter.

À quel âge un enfant doit-il être vacciné ?

FAQ Questions Fréquentes

1. Enfants nés jusqu'au 31 décembre 2017 :

Les vaccinations antidiphtérique et antitétaniques doivent être pratiquées avant l'âge de 18 mois (ancien art. R3111-2).
La vaccination antipoliomyélitique comporte une première vaccination, pratiquée avant l'âge de dix-huit mois, et des rappels de vaccination terminés avant l'âge de treize ans (ancien art. R3111-3).
Un sujet n'est réputé avoir satisfait à l'obligation vaccinale que s'il a reçu la première vaccination et le premier rappel de vaccination réglementaires (art. 5 de l'arrêté du 19 mars 1965).
=> En résumé, la primovaccination DTP doit être commencée avant l'âge de 18 mois.

2. Enfants nés depuis le 1er janvier 2018

•  2 mois : D T Coq P Hib HB ("hexavalent") + Pn13
•  4 mois : D T Coq P Hib HB ("hexavalent") + Pn13
•  5 mois : MenC
• 11 mois : D T Coq P Hib HB ("hexavalent") + Pn13
• 12 mois : ROR + MenC
• 16-18 mois : ROR

Combien de rappels sont obligatoires pour le vaccin antipoliomyélitique ?

FAQ Questions Fréquentes

Avec le vaccin inactivé injectable, le seul utilisé en France depuis plus de vingt ans, un seul rappel est obligatoire, un an après la série de trois injections qui constitue la primovaccination (art. 5 de l'arrêté du 19 mars 1965)
ou selon les recommandations du calendrier vaccinal depuis 2013 un seul rappel à partir de l'âge de 11 mois (ou au moins 6 mois après la 2e injection de la primovaccination.

Comment faire face à la pénurie des vaccins DTP obligatoires ?

FAQ Questions Fréquentes

Depuis 2008 le seul vaccin sans adjuvant alumininique ne contenant que les vaccins obligatoires contre diphtérie, tétanos et poliomyélite, le DTPolio®, a été retiré du marché. Jusqu'à nouvel ordre il n'est pas prévu qu'un vaccin équivalent soit remis à disposition.
D'autre part, depuis fin 2014 les seuls vaccins disponibles, tous adjuvantés, associent au DTP des vaccins non obligatoires contre coqueluche, haemophilus influenza b et hépatite B.
Si l'on souhaite respecter la législation pour les enfants nés avant 2018 (DTP seul) il n'existe qu'une seule solution, à condition d'accepter un vaccin contenant un sel d'aluminium : le kit "Vaccin Diphtérique et Tétanique adjuvanté® + Imovax Polio®".

Combien de rappels sont obligatoires pour le vaccin antipoliomyélitique ?

FAQ Questions Fréquentes

Avec le vaccin inactivé injectable, le seul utilisé en France depuis plus de vingt ans, un seul rappel est obligatoire, un an après la série de trois injections qui constitue la primovaccination (art. 5 de l'arrêté du 19 mars 1965)
ou selon les recommandations du calendrier vaccinal depuis 2013 un seul rappel à partir de l'âge de 11 mois (ou au moins 6 mois après la 2e injection de la primovaccination).

Quelles sont les obligations pour l'ensemble de la population ?

FAQ Questions Fréquentes

1. Cas des Enfants nés jusqu'au 31 décembre 2017 :

Les vaccinations antidiphtérique et antitétanique sont obligatoires, sauf contre-indication médicale reconnue ; elles doivent être pratiquées simultanément (ancien article L3111-2 du Code de la Santé Publique).
La vaccination antipoliomyélitique est obligatoire, sauf contre-indication médicale reconnue (ancien article L3111-3).
NB : La décision du Conseil d'État du 8 février 2017 stipule que
« Toutefois, les articles L. 3111-2 et L. 3111-3 du code de la santé publique impliquent nécessairement que les personnes tenues à l’exécution des trois obligations vaccinales prévues par ces dispositions (antidiphtérique, antitétanique et antipoliomyélitique) soient mises à même d’y satisfaire sans être contraintes, de ce seul fait, de soumettre leur enfant à d’autres vaccinations que celles imposées par le législateur et auxquelles elles n’auraient pas consenti librement. »

2. Cas des Enfants nés depuis le 1er janvier 2018

Les vaccinations suivantes sont obligatoires, sauf contre-indication médicale reconnue, dans des conditions d'âge déterminées par décret en Conseil d'Etat, pris après avis de la Haute Autorité de santé :
1° Antidiphtérique (D)
2° Antitétanique (T)
3° Antipoliomyélitique (P)
4° Contre la coqueluche (Coq)
5° Contre les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b (Hib)
6° Contre le virus de l'hépatite B (HB)
7° Contre les infections invasives à pneumocoque (Pn13)
8° Contre le méningocoque de sérogroupe C (MenC)
9° Contre la rougeole (ROR)
10° Contre les oreillons (ROR)
11° Contre la rubéole (ROR)

3. En Guyane seulement :

La vaccination antiamarile (fièvre jaune) est obligatoire sauf contre-indication médicale pour toutes les personnes âgées de plus d'un an et résidant en Guyane ou y séjournant (art. L.3111-6 du CSP).


Découvrez une newsletter différente

Suivez à travers notre action une actualité qui vous concerne.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Tous droits réservés (R) 2001-2022